SONDAGE SUR L’INDICE DE COMPÉTENCE ÉMOTIONELLE

legermarketing  a été mandaté par Autre Chose Formation pour mesurer l’indice de compétence émotionnelle au travail des travailleuses et travailleurs du Québec.  Notre premier  sondage Web a été réalisé du 21 au 28 septembre 2010 auprès d’un échantillon représentatif de 1200 travailleur(euse)s Québécois(es), âgé(e)s de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais.

 

À l’aide des données de Statistique Canada, les résultats ont été pondérés selon le sexe, l’âge, les régions, la langue parlée à la maison, la scolarité et la présence d’enfants dans le ménage afin de rendre l’échantillon représentatif de l’ensemble de la population à l’étude, soit :

 

  • 15 secteurs d’activités représentés
  • 5 régions représentées
  • Hommes (53%) et femmes (47%) représentés
  • 6 tranches d’âges représentées

 

 

Nous voulions en apprendre plus sur :

  • le calcul de l’indice de compétence émotionnelle au travail pour le Québec;
  • obtenir des données de référence sur le niveau de compétence émotionnelle dans différentes industries, différents types de poste et différentes régions du Québec;
  • identifier la fréquence où différentes émotions sont vécues au travail;
  • établir le lien entre les émotions ressenties au travail et l’indice de compétence émotionnelle au travail.

 

 

Les faits saillants du sondage

L’Indice de compétence émotionnelle au travail est globalement de 71,0 au Québec

 

Les nombres en caractères gras et rouges indiquent une différence significative statistiquement inférieure par rapport À l’Indice général, alors que les nombres en caractères gras et verts indiquent une différence significative statistiquement supérieure.

sondage1
sondage2

 

LES ÉMOTIONS

 

Voici la corrélation des diverses émotions éprouvées au travail avec l’indice global de compétence émotionnelle. Ces émotions représentent ce que les québécois éprouvent le plus souvent au travail et qui affectent leur indice de compétence émotionnelle.

sondage3

La joie démontre un contentement qui se caractérise par un sentiment de bien-être. Notre environnement répond, en tout ou en grande partie, à nos attentes et besoins. De là le sentiment d’être comblé. La joie ne porte pas, comme le plaisir, sur des aspects physiques, mais plutôt sur des aspects psychologiques. Nous parlons ainsi d’ambiance de travail positive, de groupe de travail stimulant. La joie contamine toujours les individus de façon positive, elle rejaillit sur tous.

 

La fierté, quant à elle est un mélange de contentement et d’estime de soi. C’est une auto-évaluation qui témoigne des efforts que nous fournissons pour réussir. On ne peut pas être fier sans efforts. La fierté exprime une réussite, qu’elle soit individuelle ou collective. Nous reconnaissons notre propre fierté dans le fait de contribuer au succès du groupe, de l’équipe.

 

La colère est l’émotion du conflit. La colère est un volcan qui sert à repousser une menace ou à l’empêcher d’entrer. C’est un sentiment de puissance intérieure qui permet de protéger son territoire, de faire respecter son identité, ou d’imposer un équilibre dans une relation. La colère est le signe d’une insatisfaction. Elle apparaît dès qu’un équilibre est rompu ou qu’on ne peut pas se soustraire à quelque chose. C’est une émotion utile et légitime qui aide à mettre des limites pour ne pas être envahi ou pour chasser des intrus de son espace. La colère est le résultat d’une frustration.

 

Les signes de détresse sont souvent liés à des sentiments de tristesse, de peur et de désespoir qui peuvent aller jusqu’à la dépression, l’angoisse et la panique. On peut prédire la santé psychologique par l’état de détresse d’un individu, voir d’un groupe. La détresse peut aller jusqu’à la démotivation, des problèmes de jugement dans la prise de décision et des problèmes d’apprentissage. On remarque la détresse par de l’anxiété, de la tristesse et de l’irritabilité. La détresse est le signe d’un besoin d’aide rapide.

 

EN RÉSUMÉ…

Voici les caractéristiques des personnes qui ont un ICET supérieur à la moyenne de l’ICET au Québec (71,0).

sondage4

Voici les caractéristiques des personnes qui ont un ICET inférieur à la moyenne de l’ICET au Québec (71,0).

sondage5

VOUS ÊTES CONTAGIEUX 

Ce sondage et les recherches démontrent de plus en plus clairement que l’état émotionnel d’une personne a un impact majeur sur la productivité, l’absentéisme, le taux de roulement de personnel et l’engagement à tous niveaux dans l’entreprise. Il existe une corrélation significative entre les émotions vécues et le sentiment d’efficacité des individus. La qualité de l’émotion influence l’efficacité et la performance des individus au travail.

 

Vous êtes contagieux!

Quel type de contagion souhaitez-vous dans votre milieu?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *